LE STRESS A LA MÉNOPAUSE :

Tous les médecins s’accordent pour dire que le stress fait partie de la vie de tous les jours. Le stress est une réponse à des réactions du corps aux demandes de l’environnement. En vivant des situations habituelles ou inhabituelles. Quelle qu’en soit la source et qu’elle soit positive ou négative. Cette réponse peut être physiologique, cognitive,  émotive ou comportementale. Mais quand le stress se vit trop souvent, ça fait de trop, c’est juste trop ! A la ménopause, le stress  peut nous dépasser ! Avant qu’il ne devienne dangereux pour la santé, il est bon de savoir qui,  il est vraiment pour pouvoir dompter le stress comme il faut!

Les trois sources de stress :

Les sources de stress sont nombreuses. Le  stress est classé en trois grandes catégories : les événements importants de la vie, les sources d’inquiétude persistantes et les contrariétés de la vie quotidienne.

Un changement d’emploi, un déménagement, un confinement,  un mariage, un divorce ou le décès d’un être cher sont des événements importants de la vie. Ces événements majeurs peuvent être heureux, par exemple un mariage, ou douloureux, comme la mort d’un proche.

Les sources d’inquiétude persistantes représentent aussi des sources de stress. Il s’agit principalement de la maladie, des problèmes financiers, de l’avenir des enfants et du travail. Ce sont des situations potentiellement difficiles de la vie qui peuvent générer de l’incertitude.

Ces situations exigent un effort d’adaptation : on peut apprivoiser cette incertitude, la tolérer ou lâcher prise en se centrant sur le moment présent. Enfin, les contrariétés de la vie quotidienne sont reconnues comme des sources de stress puisqu’elles obligent à faire face quotidiennement à divers petits soucis et elles peuvent parfois s’accumuler. Les embouteillages, les horaires chargés, les soucis ménagers, la présence de personnes déplaisantes font partie de cette catégorie de contrariétés. Il ne faut pas croire qu’il est facile d’éliminer les sources de stress. Le stress fera toujours partie de la vie. Toutefois, il est possible de mieux comprendre la situation stressante et d’instaurer des interventions pour mieux la gérer.


Les formes de stress dans la vie quotidienne et à la ménopause :

Il existe deux formes de stress : le stress positif et le stress négatif.

Le stress positif :

Le stress positif survient lorsqu’un événement est vécu comme un défi : on se sent stimulé par la situation et motivé à agir. Si on est orienté vers la performance, on fait alors preuve d’enthousiasme et on se passionne pour la tâche demandée.

Nathalie, 55 ans, par exemple, fait une présentation orale sur les effets bénéfiques de l’activité physique. Elle perçoit cette tâche comme un défi et retire de la satisfaction à l’accomplir. Sur les diapositives, elle a mis les informations les plus importantes. Elle utilise un langage vivant. Trente femmes assistent à sa présentation. Elle remarque que deux femmes paraissent nullement intéressées. Nathalie se dit que les raisons pour lesquelles les deux femmes ne démontrent pas d’intérêt n’ont pas forcément de liens avec elle. Nathalie est tout de même fière de son travail. La fierté, la joie, le plaisir, le contentement et la persévérance sont des émotions positives.

Or, le stress positif engendre des émotions positives et atténue certains symptômes de la ménopause, comme les bouffées de chaleur. Il augmente le niveau d’énergie et il est sain pour la santé et le moral !

Le stress négatif :

Le stress négatif se manifeste plus en période de la ménopause, il se produit lorsqu’on se sent intimidé par la situation. Autrement dit, on perçoit la nouvelle situation comme une menace. Le corps devient tendu et produit plus d’adrénaline. Le cœur bat plus vite, la tension artérielle augmente et la respiration s’accélère. On est envahi par une panoplie d’émotions négatives : on a peur et on se sent insécurisé, on devient irritable et on éprouve de la tristesse.

Il faut alors arriver à éliminer ses pensées négatives et à rééquilibrer sa perception de la situation en intégrant des pensées positives à sa vision. En somme, on doit tenter de remplacer le stress négatif par le stress positif en gardant à l’esprit que le stress négatif à long terme engendre des problèmes de santé ou dépression.


Durée du stress :

Le stress aigu ou de courte durée est le plus répandu. Ce sont des événements qui peuvent être perçus soit comme un défi, soit comme une menace. En raison de sa courte durée, le stress aigu perçu comme une menace n’a pas suffisamment de temps pour occasionner un problème de santé sérieux chez la personne.

A la ménopause,  le stress aigu peut se répéter dans le temps. Il arrive qu’une situation soit perçue excitante au début, mais elle peut finir par devenir épuisante. Ainsi, les personnes peuvent présenter des maux de tête, de la fatigue ou de la tension musculaire et entretenir des pensées négatives. Elles se sentent nerveuses, irritables et font preuve d’impatience. Elles souffrent par exemple de migraines.

Le stress chronique est celui qui perdure dans le temps, il est vécu jour après jour, année après année. C’est le stress qui épuise. Les personnes ne perçoivent alors pas de portes de sortie positives dans leur situation problématique. Elles cessent de chercher des solutions. Ce type de stress peut conduire à de l’insomnie, de la difficulté à se concentrer, voire provoquer des problèmes de santé comme l’hypertension, les maladies cardiaques, la dépression…

Gérer plus efficacement le stress :

En conclusion, le stress est partout présent au quotidien : il se manifeste dans la vie familiale, professionnelle, sociale et sportive. Apprendre à le gérer efficacement est très important pour préserver sa santé et sa qualité de vie. Voici quelques stratégies reconnues et efficaces qui aident à mieux gérer le stress.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles

Comment soulager les jambes lourdes et douloureuses à la ménopause?
Chaque femme est unique et ne connaitra pas la même périménopause que sa meilleure amie. Certaines remarqueront un...
QUAND LA MÉNOPAUSE PERTURBE LE SOMMEIL
Des bouffées de chaleur, apnées pendant la nuit. Elles perturbent plus ou moins fortement le sommeil à la...
Sport et Cancer : Un Duo Gagnant sur la maladie !
Le sport, c'est la santé ! Un adage qui se confirme chaque jour un peu plus, particulièrement en oncologie avec la pratique...
LA PRISE DE POIDS A LA MÉNOPAUSE
Nous n'avons pas forcément la même silhouette à 20 ans qu'à 50, car notre capacité à éliminer...
Ménopause : composer son assiette avec plus de protéines !
Le problème numéro un des femmes à la ménopause  est  la fonte musculaire. Avec moins de muscles, on brûle moins de calories,...
Catherine Mautordhttp://www.menomaisnon.com
J’ai 51 ans… YOUPI !!! Une deuxième Adolescence ! Je rédige avec mon entourage de médecins et coaches de vie des solutions aux problèmes de la ménopause. Ménopause mais non, on ne baisse pas les bras, un blog sur la préménopause et la ménopause pour rester belle et féminine !

Fllow Paingone

Jambes lourdes

Le trio booster d'hydratation BIO

Peau raffermie et hydratée

Time sublime collagène

Collagène à boire Silver Wave

Plus d'articles sur le même thème